#COY11 : plus d’une trentaine de jeunes Tchadiens étaient présents


La COP21 (en anglais, COP pour Conference of Parties) des jeunes s’est tenu du 26 au 28 novembre dernier, avec une présence très remarquée de plus d’une trentaine de jeunes venus du Tchad. La Conférence de la Jeunesse sur le climat, COY11 (Conference of Youth en anglais) permet chaque année à des jeunes du monde entier de se rassembler avant la Conférence des Parties organisée par l’ONU, pour affirmer leur volonté de vivre dans une société plus verte et plus désirable.

Des jeunes tchadiens interviewés par TF1, crédit photo: Salma KHALIL

Des jeunes >Tchadiens interviewés par TF1, crédit photo: Salma KHALIL

Pour cette année, la COY s’est tenu au Parc des Expositions de Paris, et a rassemblée 5 000 jeuns venues d’un peu partout dans le monde. La délégation tchadienne était l’une des plus impressionnantes et étaiet composé de jeunes représentant divers associations. Les jeunes de l’EVS (Espace Vert du Sahel), de l’AJAPE (Association des Jeunes pour l’Assainissement et la Protection de l’Environnement), de WenakLabs et quelques participants indépendants ont fait le déplacement pour exprimer leurs engagements vis-à-vis des questions liées au climat et surtout de la problématique de l’assèchement du Lac-Tchad.

Roméo KOÏBE, crédit photo: Salma KHALIL

Roméo KOÏBE, crédit photo: Salma KHALIL

Roméo Koïbé, porte-parole de la délégation tchadienne, référant de mobilisation Afrique de la COY11 et doctorant à l’Université de Paris 10 Nanterre, a animé une conférence sur la question des réfugiés climatiques. Un thème que le conférencier maîtrise bien, d’autant plus que c’est le sujet sur lequel se porte sa thèse.

La jeune Reporter d’Unicef Immaculée Djékounyoum, a pour sa part représentée le Tchad devant le stand d’Unicef France. Elle a pu présenter le travail de plaidoyer en faveur des problématiques liées au climat qu’elle a réalisé, avec des jeunes comme elle, à travers la cartographie numérique dans la région de Moundou, au Sud du Tchad.

Il faut noter aussi que les jeunes venus du Tchad ont eu une bonne préparation en ce qui concerne les questions d’adaptation aux changements climatiques, à travers plusieurs activités organisées à N’Djamena. D’ailleurs, le mois de Juin était désigné le « mois du climat ».

The following two tabs change content below.
@legeekdusud
Administrateur Systèmes et Réseaux, Humanitaire, Geek par moment 😉 Hobbies: #webdesign, #infographie, #communication come from #Chad #Tchad

@legeekdusud

A propos @legeekdusud

Administrateur Systèmes et Réseaux, Humanitaire, Geek par moment ;) Hobbies: #webdesign, #infographie, #communication come from #Chad #Tchad

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *