A Bangui on ne sait plus à quel saint se vouer

Article : A Bangui on ne sait plus à quel saint se vouer
Crédit:
13 octobre 2010

A Bangui on ne sait plus à quel saint se vouer

Source image: https://kanga-nga-photo.blogspot.com

Eglise de la foi vivante, église de la foi profonde, église de la foi renouvelée… tels des champignons, apparaissent des pancartes au jour le jour, donnant naissance à de nouvelles églises qui se veulent plus saintes les unes des autres. Ainsi, des maisons d’habitations sont transformées à la hâte en églises, des édifices abandonnés ou en ruine sont érigées en temple. Ça et là, les nouveaux lieux de culte ne cessent d’augmenter chaque jour que le bon Dieu fait, donnant l’impression que chaque parcelle de Bangui a son église.

La nuit tombée, de véritables tapages nocturnes s’organisent dans ces lieux de cultes. Chants, battements de mains ou de tam-tams occasionnent et rythment l’insomnie de plus d’un Banguissois. Les raisons de ces veillées sont d’abord les beaux prêches des pasteurs qui accommodent bien avec le vécu quotidien de leurs adeptes. Les sujets de prières choisis sont à bon escient : désensorcellement, délivrance, guérison, prospérité… Les préoccupations de la majeure partie des Banguissois. Alors on chante beaucoup, on danse beaucoup, et on « parle en langue » au détriment des « païens » qui ne connaissent plus de paisible sommeil.

Pour soutenir l’église, chaque fidèle doit s’acquitter de ses dîmes mensuelles si ce n’est pas hebdomadaire voir même bihebdomadaire. C’est le cas de la plupart de ces nouvelles églises à domicile. Ici, les patrons des cultes peuvent être pasteur, diacre, apôtre ou même prophète selon le degré de « foi » qui les anime. Plus on est un bon payeur de dîme, plus on est un bon fidèle et on bénéficie beaucoup plus des bénédictions de « l’apôtre ». L’engouement des fidèles qui se ruent toujours en masse vers ces « nouvelles églises » est surtout lié aux miracles que celles-ci prétendent opérées : redonné la vue aux aveugles, guérir le sida, soigner les infirmités… En cas de guérison infructueuse, les fidèles « patients » quittent l’actuel saint pour un nouveau. En attendant que les Banguissois ne voient clair dans toute cette histoire, les véreux pasteurs continuent d’immoler leur véritable foi sur l’autel des intérêts.

Partagez

Commentaires

Joslain
Répondre

Tu dis vrai et c'est triste!

Boukari Ouédraogo
Répondre

Et dire qu'il y a des gens qui ont même demandé à leur fidèle de se suicider. Mon Dieu!!!!

cheveuafro
Répondre

ET CE GENRE DE PRATIQUE EST LA PREUVE QUE DIEU N'A RIEN A VOIR AVEC LES RELIGIONS,CAR LA VIE EST SACREE POUR LE CREATEUR.
CEPENDANT,DIEU EST DIEU.ET CEUX QUI SE CACHENT DERRIERE SON NOM POUR PORTER ATTEINTE A LA VIE DES AUTRES,IL S'EN OCCUPERA TOT OU TARD.

Ngariri Olivier
Répondre

Yep?
C'est un phénomène de mode ces confessions religieuses à tous les coins de rue de nos capitales. On entend "Jésus est ici, Jésus est là-bas"... On ne sait vraiment à quel saint se vouer

@legeekdusud
Répondre

Oui c'est un phénomène grandissant et on ne sait plus qui adore vraiment Dieu. Je pense que chacun fait à sa guise

cheveuafro
Répondre

LES RELIGIONS SONT LES INVENTIONS DE L'HOMME AU DETRIMENT DE SON PROCHAIN.
POUR ETRE CHRETIEN IL FAUT SUIVRE JESUS ET NON UN ETRE HUMAIN.
ON S'APPROCHE DE DIEU PAR LA PRIERE UNIQUEMENT ET NUL BESOIN D'UN SOIT DISANT PASTEUR,PROPHETE OU AUTRE QUI N'ONT ABSOLUMENT RIEN A VOIR AVEC DIEU.
CENTRAFRICAINS,QUITTEZ CES GENRES DE LIEUX QUI VOUS RENDENT ENCORE PLUS MISERABLES!!!PRIEZ DIEU SEULS CHEZ VOUS ET FAITES CE QU'IL VOUS DEMANDE DANS SA PAROLE LA BIBLE, ALORS IL VOUS ECOUTERA.
QUAND JESUS ETAIT VENU SUR LA TERRE,IL PRIAIT GRATUITEMENT POUR LES GENS.ALORS SUIVEZ-LE ET VOUS NE SEREZ JAMAIS DECUS.
QUE DIEU BENISSE CEUX QUI LE RECHERCHENT REELLEMENT

Pascualito
Répondre

@ cheveuafro, je ne suis pas d'accord avec toi! Le "chrétien" ne peut vivre seul sa foi, la foi est COMMUNAUTAIRE et non PERSONNELLE! Pour la prolifération des "Eglises" je suis d'accord avec toi et les autres. Et concernant la prière il est vrai que c'est l'un des moyens pour approcher Dieu mais il y a aussi la Méditation de la Parole de Dieu, son application dans notre quotidien, et il y a aussi les Sacrements surtout celui de l'Eucharistie, qui ont les hauts lieux où Dieu se donne et où nous le recevons!